Beetlejuice, la suite !

20131022-094543.jpg

Le projet date de 1990, Tim Burton engagea alors le scénariste Jonathan Gems pour écrire une suite qui se déroulerait à Hawaii : Beetlejuice Goes Hawaiian, Michael Keaton et Winona Ryder étaient partants à la condition que Burton réalise de nouveau le film. Mais celui-ci était trop accaparé par la production de Batman, Le Défi et le projet fut mis de côté.
En 2011, la Warner engage le scénariste Seth Grahame-Smith pour écrire un nouveau scénario.

20131022-095037.jpg

Hier le site The Wrap nous apprend que le réalisateur est officiellement en pourparlers avec la Warner pour enfin diriger cette suite. Grahame-Smith (auteur du livre Abraham Lincoln : Vampire Hunter et scénariste du dernier film de Burton : Dark Shadows) écrira donc cette suite dont on ne connaît pour l’instant pas la trame.
La grande inconnue reste l’agenda de Burton qui est rattaché à deux autres projets : il devait adapter le roman de Ransom Riggs : Miss Peregrine s Home for Peculiar Children mais rien n’est moins sûr maintenant et il pourrait laisser sa place de réalisateur sur ce film.

20131022-100754.jpg

Son prochain film cependant pourrait être le film Big Eyes, un biopic sur le peintre Margaret Keane avec Amy Adams et Christoph Waltz, mais encore une fois rien est sûr et Burton pourrait très bien bousculer son agenda pour pouvoir réaliser la suite de Beetlejuice en premier.
Il est intéressant de noter que, à part ce projet là, il n’existe qu’une suite dans toute la filmographie de Burton, c’est Batman Le Défi, celui là même qui l’empêcha de concrétiser la suite de Beetlejuice. Dans ce cas là, c’était plutôt une bonne idée car le film s’est révélé bien meilleur que le premier, le studio ayant laissé Burton plus libre d’offrir sa vision. Il en résulte un film plus sombre et poétique sur la dualité et l’acceptation de la différence.
Dans le cas de Beetlejuice, on peut se poser la question de la légitimité d’une suite. Attendons de voir en tout cas !

Et pour patienter, revoyons la géniale scène du dîner dans laquelle les protagonistes se mettent à chanter, possédés, la Banana Boat Song de Harry Belafonte :

Publicités